Fév 142017
 

Il arrive parfois que le poppers rencontre la peau de votre nez, suite à un faux mouvement ou à un coup de rein un peu trop prononcé malgrès nos conseils pour éviter les brûlures de poppers. Drame. C'est une brûlure et ça suppure un peu. Mais rien d'irréparable si vous agissez rapidement.

Voici le plan d'urgence :

  1. Rincez rapidement la peau avec de l'eau pour enlever le poppers
  2. Appliquez un produit cicatrisant pour apaiser la ou les brûlures
  3. Hydratez la peau le plus que vous pouvez. Tout dépend du degré de brûlure, mais de la vaseline, de la biafine, de l'aloe vera (par exemple un gel à l'aloe vera classique ou contre les coups de soleil) vont aider votre peau à se remettre. Même votre gel lubrifiant à base d'eau peut fonctionner si vous n'avez vraiment rien d'autre sous la main. Appliquez toutes les deux heures et ne touchez surtout pas aux croûtes (même si c'est tentant).
  4. Allez voir le dermatologue ou le médecin et dites lui ce qui s'est passé. Les spécialistes appellent avec ironie Poppers Dermatitis les croûtes jaunes qui se forment suite aux brûlures. C'est un sujet banal, aucune honte à avoir. Après examen de la peau, il vous prescrira le traitement adéquat (en général des crèmes). Il vérifiera entre autre que la muqueuse nasale (l'intérieur de vos narines) n'est pas brûlée et il évaluera la profondeur et l'importance de la brûlure.
  5. Dans tous les cas, évitez les anti inflammatoires et les sprays nasaux avec des vasoconstricteurs ou des corticoïdes, généralement utilisez pour soigner les rhumes.
  6. La durée de cicatrisation varie selon la gravité de la blessure, de quelques jours à deux semaines en comptant large. La bonne nouvelle est que la blessure cesse rapidement de suppurer, elle devient donc moins voyante et se transforme en une rougeur avec de petites croûtes jaunes. Votre corps fait le travail et répare la peau.

Et pour les collègues ?

D'abord bonne nouvelle, pour beaucoup, "le poppers est un truc de gay". Ce qui veut dire que la majorité de vos collègues n'en ont jamais entendu parler. Ils l'ont encore moins vu ou testé. Donc ils ne sauront pas ce que ce sont vos petites croûtes jaunes.

Et ceux et celles qui savent ne viendront sans doute pas vous titiller, ils ont peut-être déjà vécu une situation similaire avec une petite cloque au nez dû au poppers. Partagez les mêmes embarras, ça rapproche.

Donc face à vos collègues, amis, famille qui vous posent la question vous pouvez évoquer un rhume carabiné qui vous force à vous moucher souvent et vous donne le nez rouge, une allergie (vous avez fait un peu de peinture ou bricolé ce weekend), une irritation (au poppers, à la laine de verre, à un solvant quelconque) ou des boutons d'acné ou encore la pollution. Ça fait l'affaire.

Plus vous le cachez, plus ça se remarque, donc n'en faites pas tout un plat, au contraire. Évitez le fond de teint terracota intégral qui pourrait envenimer la situation en agressant la blessure et en empêchant la cicatrisation. Ce qui compte, c'est que les croûtes jaunes du poppers disparaissent le plus vite possible sans laisser de vilaines traces sur votre peau.

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)