PWD fabricant poppers

Histoire de PWD Fabricant de Poppers

Qui est PWD ?

PWD est un fabricant de poppers qui apparait en 1976 aux USA avec le succès que connait le poppers à cette période.

PWD veut dire Pac West Distributing. Cette société se base dans l’Indiana. Elle fabrique de nombreuses marques, entre autre Hardware, Bolt, Quicksilver, Locker Room. Puis English, Rush, Super Rush Black Label, Pushs. Enfin Red, Blue Boy, Iron Horse, Gold Rush, Super Rush ou Rush Zero.

Le poppers Rush, best seller de PWD

Si vous aimez le poppers, vous utilisez certainement déjà ses produits. Sans doute les appréciez-vous. De même si vous ne connaissez pas le poppers.

Le poppers le plus connu fabriqué par PWD est évidemment Rush. En effet, on peut acheter ce poppers quasiment partout, dans plus de 100 pays dans le monde.

Par conséquent, PWD est l’un des principaux annonceurs dans les médias, comme le Daily Mirror, le Time mais surtout dans les journaux LGBT.

La composition des produits de Pac West Distributing

Les produits de PWD ont souvent été interdits. Donc ils changent de formule, passant du nitrite d’amyle au nitrite d’isopropyle. Puis ils sont vendus sous des appelations détournées. Ainsi, comme des arômes liquides ou des nettoyants pour têtes vidéos ou pour le cuir, comme nous le raconte l’histoire du poppers.

Une entreprise victime de contrefaçon

Mais leur continuité dans le temps et leur qualité les rend célèbres auprès des consommateurs. Principalement Rush et ses nombreuses déclinaisons. Toutefois, ces produits sont l’objet de nombreuses copies de mauvaises qualités. Notamment quand l’entreprise a dû fermer, ce qui a entamé la confiance du consommateur.

Pac West Distributing innove pour le poppers

Au fil du temps PWD introduit de nombreuses innovations de rupture sur le marché. D’abord le PPP. Puis le grand format de 40 ml pour son 40ème anniversaire. Enfin, le poppers hybride ou le poppers solide.

Le PPP ou Power Pak Pellet

Le PPP ou Power Pak Pellet permet de conserver le poppers frais plus longtemps, c’est un dessicant. Un produit qui absorbe l’eau et l’empêche de se mélanger au poppers pour lui conserver sa pureté.
Toutefois, avec le temps, ces pellets se cassent en petits morceaux et tombent.

Certains utilisateurs ont aussi noté que ces pellets permettent de mieux mélanger le poppers et d’en intensifier les effets. Pour cela, ils conseillent de secouer votre bouteille de poppers avant de l’ouvrir.
Je ne suis pas sur que ce soit les pellets qui intensifient l’effet. C’est plutôt les secousses qui augmentent la concentration de poppers évaporé dans la bouteille avant son ouverture.

Poppers grand format

En 2016, PWD commercialise le grand format de 40 ml pour le 40ème anniversaire de la marque Rush. Ainsi, c’est un format géant pour les gros consommateurs de poppers, commercialisé à petit prix.

Le poppers hybride

Le poppers hybride date de 2015. Il tente de répondre à une autre problématique. Comment faire en sorte que le poppers soit agréable à consommer, que son effet dure longtemps tout en supprimant le plus possible les effets secondaires.

La solution, c’est de combiner deux molécules, comme le nitrite de pentyle et le nitrite de propyle. Puis d’y ajouter le système PPP pour conserver au poppers toute sa fraîcheur pendant plus longtemps.

Le poppers solide

Enfin le poppers solide, apparait en 2016. C’est un nouveau format qui solutionne plusieurs problème à la fois. En résumé, le stockage, la fraîcheur, les brûlures, le transport, l’évaporation. Ainsi, le produit, à base de parafine, se présente comme une grande bougie dans une boite. De plus, il ne se renverse pas, ne gicle pas et se fait fondre sur le bout des doigts. C’est une vraie rupture par rapport à tout ce qui existe sur le marché.

PWD, un phoenix qui renait de ses cendres

PWD a connu de nombreux aléas. Ainsi, l’entreprise a dû fermer avant de renaître de ses cendres plusieurs fois. D’abord durant les années 2000, elle enchaine pas moins de 3 fermetures.

Lors de l’avant dernière, en 2011, le gérant de la marque, Joe Miller, se suicide suite à la perquisition des bureaux de Great Lakes Products, l’entreprise qui exploite PWD.

Un peu plus tard dans l’année 2011, Rush revient sur le marché. Mais comme dissolvant pour vernis à ongles. La marque dépose un brevet aux États-Unis pour cela.

Toutefois elle ferme encore en juin 2013, avant de rouvrir. Une véritable histoire sans fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.