poppers trop gay

Poppers gay : le poppers est-il trop gay ?

Peut-on parler de poppers gay ?

Cet arôme semble associer à la communauté gay.
A sa culture et à son mode de vie.
Pourtant il n'y a pas que les gays qui consomment du poppers.
Dans les boites de nuit comme nous l'explique le Figaro, hommes comme femmes se passent et respirent la petite fiole.
La vente et l'achat de poppers se fait pour les filles, les garçons, les trans ... pas de discrimination !

Ainsi dans cette étude du British Medical Journal (BMJ) sur le poppers, 13954 participants étaient hétérosexuels et 5218 étaient des femmes.
L'idée du poppers, drogue gay associée aux hommes de la communauté gay est une image d'Epinal.

Le poppers est-il trop gay ?

Avant d'être un produit récréatif qui donne envie de sexe, l'histoire du gay poppers nous apprend que c'était un médicament !
Il servait à lutter contre les angines de poitrine, notamment à aider les patients à respirer aisément.

Cet arôme est ensuite devenu illégal puis le poppers fut légal de nouveau.
Entre temps, il a été diffusé sous le manteau par les mafias aux USA durant les années 60 et marketé pour cibler la communauté gay, avec des publicités dans des parutions clandestines distribués par des sexshops clandestins eux aussi et qui prenaient les commandes par téléphone sur des numéros non attribués.
Imaginez la difficulté pour avoir votre commande et votre bouteille de gay poppers.
Mais je m'égare 🙂

C'est de la que l'image de poppers gay vient.
Pourtant il était aussi utilisé par la société artistique, acteurs, réalisateurs, musiciens, peintres.. durant cette même période. Et très largement diffusé !
Mais la société a retenu que le poppers était gay.

La communauté gay s'est approprié cet arôme et l'a revendiqué comme sien.
Par la suite dans les années 70 le poppers s'est diffusé via les boites de nuit et par capillarité dans tout le milieu festif puis dans toutes les franges de la société. Le Super Rush date par exemple des années 70.

Cela fait des années qu'il est acheté et consommé par tout un chacun, même si beaucoup de pisses vinaigres voient le poppers comme une drogue dangereuse, ce qu'il n'est pas et comme un produit gay exclusivement réservé au sexe anal.
Ce qu'il est un peu plus mais pas exclusivement.

Aujourd'hui le poppers en vente libre est vendu pour être consommé aussi bien entre deux personnes majeures pendant des relations sexuelles pour accroître leurs sensations, désinhiber leurs envies ou pratiquer la sodomie, qu'il est utilisé par des personnes entre 18 et 30 ans en boite ou en cours pour s'amuser ou se taper un fou rire l'espace de quelques secondes.

Peut-on parler de poppers gay ?

Non, plus du tout !
On peut parler de gay poppers, qui rend très gai !
Encore un produit qui déplaira à Christine Boutin.

Qu'en pensez-vous ? Laissez-nous votre avis en commentaire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *