effet de respirer du poppers

Effet de respirer du poppers : quels sont-ils ?

Effet respirer du poppers. Voici un résumé des sensations que j’ai ressenti la première fois que j’ai sniffé du poppers !

Histoire de ma première fois avec du poppers

D’abord, je n’étais pas seul. J’étais avec un partenaire plus expérimenté. Puis, il était actif et j’étais passif mais il n’arrivait pas à me sodomiser.

Alors, il m’a tendu une petite fiole rouge et noir et m’a demandé de la déboucher et de la renifler. Il y avait marqué poppers sex line amyl dessus avec comme une flamme.

Au début, j’ai été très surpris, je ne savais pas ce qu’elle contenait. Mais j’ai décidé de lui faire confiance et de la respirer. Même si je ne savais pas vraiment comment faire. Par exemple combien de temps retenir ma respiration entre chaque sniff !

Premier effet de respirer du poppers

D’abord le premier effet du poppers : j’ai ressenti une chaleur qui s’est propagée dans tout mon corps. J’étais très très chaud et je me suis senti devenir tout rouge. Incroyable cette bouffée de chaleur.

Second effet sniffer du poppers

Puis second effet du poppers, mon coeur a accéléré. Ainsi il battait très vite, je l’entendais battre dans mes oreilles, comme si j’avais trop couru ou fait du cardio à la salle de sport. C’était surprenant, alors que je ne bougeais pas.

Troisième effet de respirer du poppers

Et enfin troisième effet du poppers je me sentais relaxé, mon corps s’est détendu, c’était très agréable.

Je me suis aussi rendu compte que je salivais et que mon anus se décontractait. Et j’ai compris que c’était ce que mon partenaire voulait, car il a commencé à caresser mon petit trou avec sa queue !

La suite de mon premier plan poppers

Je voulais sa bite à tout prix

Ensuit, j’ai fermé les yeux, je pouvais presque visualiser mon cul qui s’ouvrait pour accueillir la grosse bite de mon mec.

La sensation était différente, mes sens étaient beaucoup plus réceptifs que d’habitude.

De plus, il suffisait qu’il me caresse pour que je sente l’envie de sexe exploser en moi. Et j’étais bien plus chaud je me rendais compte que je voulais son sexe intensément. Finalement, il n’était pas question qu’il ne me sodomise pas.

Masturbation et sodomie

Je me suis masturbé pendant qu’il me cassait mes pattes arrières. Puis j’ai rapidement éjaculé mon orgasme a été ultra intense.

En effet, tout mon corps était agité de tremblements je m’en souviens très bien !

C’était la première fois que cela m’arrivait, j’étais en nage, le souffle court et mon partenaire a dû me tenir pour éviter que je m’effondre.
Il m’a ensuite enculé encore et a fini par jouir en moi.

J’ai aussi eu l’impression que ma perception du temps avait été altérée (mais c’est souvent le cas quand on prend du plaisir).

Par conséquent, je ne sais pas trop combien de temps s’est écoulé entre le moment ou j’ai snifé le poppers et le moment ou j’ai éjaculé en criant parce que l’orgasme était très fort.

Les effet de respirer du poppers à long terme

J’ai continué à utiliser du poppers par la suite mais je n’ai pas encore réussi à retrouver un orgasme aussi intense. Peut-être parce que j’ai changé de mec ?

Comment respirer plus de poppers, plus fort

Ensuite, j’ai appris comment procéder pour sniffer plus de poppers parce que j’en voulais toujours plus ! Plus de sensations, plus de plaisir.

Puis j’ai expérimenté le diffuseur de poppers : pas génial, je dois l’avouer ! Ensuite je me suis dit qu’une carrière de super héros serait intéressante et j’ai crée mon propre masque à poppers.

C’était un peu trop puissant pour moi. Donc j’ai zappé sur un truc plus simple et plus festif le cocktail parfumé au poppers !  

Un produit agréable mais qui nécessite un peu de matériel. Donc plutôt pour la maison. Finalement ce qui fonctionne bien c’est l’inhalateur à poppers.

En définitive, c’est comme un inhalateur à utiliser quand on a le nez bouché. Mais à la place de l’eucalyptus, il y a un coton imbibé de votre poppers favori. Cool !

Et il existe d’autres méthodes pour respirer du poppers autrement, mais c’est celle la ma favorite.

Le poppers désinhibe

Toutefois j’ai remarqué que j’ai moins d’inhibitions qu’avant. Ainsi j’ai moins de freins pour essayer de nouvelles positions, de nouveaux jeux sexuels.

Et ça c’est clairement un effet du poppers. Car j’étais plutôt timide avant.

Second effet de respirer du poppers : la relaxation anale

Mon cul est plus relaxé et moins serré. Ainsi, j’avais parfois du mal avec les grosses queues blacks ou beurs assez larges, ce n’est plus le cas.

L’arôme détend la gorge

Le poppers marche aussi avec la gorge profonde. Par exemple, ça m’aide à détendre ma gorge et à avaler des sexes de plus de 20 cm comme si c’était naturel. Mes copains africains m’adorent pour cela !

La masturbation et le poppers

J’ai aussi essayé de me masturber en reniflant du poppers et j’ai éprouvé des sensations similaires. D’abord chaleur, puis relaxation et beaucoup moins d’inhibition.

Ensuite, je me doigte en me branlant, chose impensable pour moi avant. En outre, j’utilise des sextoys, comme un masturbateur !

Alors que je voyais cela comme tabou et que je rougissais en en parlant.

Je pratique le popperbating

J’ai entendu parler de popperbating regarder une vidéo gay en reniflant du poppers et j’ai voulu savoir ce que c’était (la aussi, avant, je n’aurais jamais essayé).

Résultat, l’effet de respirer du poppers m’a rendu encore plus excité et cochon que d’habitude quand je regardais mes vidéos gays porno favorites.

De cette façon, j’avais l’impression de faire partie de la scène, d’être un acteur qui se faisait baiser par l’actif et ça m’a beaucoup excité.

Comme si le mec était dans ma chambre avec moi et me niquait sur mon lit ! Wow ! Et j’étais rempli de l’envie de niquer, il me fallait une bite.

Heureusement que j’avais Joe, mon gode vibrant favori qui m’a bien comblé.

Les effets secondaires quand on respire du poppers

Les effets secondaires dépendent de la qualité du poppers et de votre comportement

Les effets secondaires du poppers dépendent de vous et du poppers que vous utilisez. Certains n’en ont pas, mais d’autres oui.

Par exemple le sex line amyl un poppers français que mon ex ex ex m’a fait découvrir la première fois que j’ai pris du poppers ne m’a jamais rien fait. Si ce n’est des brûlures au nez une fois ou on a été un peu bourrin.

Mais comme j’oublie de faire des réserves ou que je ne sors pas avec, je dois parfois en racheter. Par conséquent, je prends ce qu’il y a et j’ai parfois eu des soucis.

En discutant avec des amis et en parcourant internet j’ai trouvé les effets suivants. D’abord, de la toux et des crachats comme si vous étiez enrhumé.

Puis de la fatigue (en même temps si vous avez fait l’amour, c’est normal). Ensuite les lèvres et les ongles bleus mais ça s’évite.

Suivent les brûlures dues au poppers autour du nez. Idem, c’est évitable et ça se soigne assez facilement, il faut juste patienter.

Enfin les points jaunes dans le champ de vision. Bien évidemment, il est déconseillé de prendre du poppers si vous êtes déjà malade. Il vaut mieux vous reposer et guérir. De même le poppers est interdit aux asthmatiques.

La durée des effets secondaires

La plupart de ces effets secondaires ne durent pas. Toutefois cela m’arrive parfois de tousser quelques jours. En outre, les croûtes dues aux brûlures mettent parfois deux semaines à tomber, ce qui est long.

Finalement on ne sait toujours pas si le poppers est néfaste ou non pour notre santé, le débat scientifique suit son cours.

Même si j’adore le poppers, je sais que l’effet du poppers pourrait avoir un impact sur ma santé. Donc je suis sage et je n’en consomme pas tout le temps.

Et vous, comment consommez-vous votre poppers ? Quel effet de respirer du poppers ressentez-vous ? Témoignez maintenant en commentaire !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *