fabriquer son poppers

Comment fabriquer son poppers à la maison ?

Fabriquer son poppers à la maison, est-ce possible ?

Fabriquer du poppers à la maison ne s’improvise pas, il faut de bonnes compétences en chimie et du matériel adapté, sous peine de se faire très mal ou de produire un poppers impur, de mauvaise qualité, qui ruine votre santé en quelques secondes.

Donc avant de se dire qu’on fait son arôme maison plutôt que d’acheter son arôme préféré, on y réfléchit à deux fois.

Quel matériel pour faire son poppers chez soit ?

Les produits chimiques nécessaires à sa conception sont dangereux mais vous pouvez les trouver sur le web.

En parcourant les sites spécialisés, je me suis rendu compte qu’il fallait un minimum de matériel, soit un labo maison avec un extracteur d’air ou faire son mélange en plein air, ce qui n’est guère pratique et ne permet pas forcément d’obtenir un produit très pur.

J’ai aussi lu le témoignage d’une personne qui essaye de faire du poppers mais n’y arrive pas : au passage il parle d’utiliser de l’acide de batterie de voiture. Ce qui fait un peu peur !

Fabriquer son poppers : recette du poppers à l’amyle nitrite maison

Après moults recherches, j’ai fini par trouver une recette d’arôme efficace pour fabriquer son poppers à la maison. Voici donc la recette de l’amyl nitrite, traduite depuis ce site.

Je ne garantis rien pour celles et ceux qui voudraient essayer.

La préparation de la réaction pour fabriquer son poppers

Branchez l’extracteur d’air. Prenez un tube à essai et ajouter quelques gouttes d’acide sulfurique concentré. Attention, l’acide est corrosif et peut brûler la peau. Mettez des gants, des lunettes de protection et manipulez le tube avec précaution.

Dissoudre le nitrite de sodium

Dans un pot en verre, mélangez avec un agitateur (classique ou magnétique) quelques cristaux de nitrite de sodium dans beaucoup d’eau. Ces cristaux sont solides, de couleur blanche ou jaune. Dans la solution aqueuse de sodium nitrite obtenu, ajoutez une petite quantité de méthanol ou d’éthanol. Réservez le pot en verre au frigo jusqu’à ce que la solution ait refroidi.

Obtenir l’amyle nitrite

Goutte à goutte, ajoutez l’acide sulfurique dans le pot en verre en la remuant en permanence avec l’agitateur. Cette technique facilite la réaction chimique entre les composants. Une fois que vous avez ajouté tout l’acide sulfurique, cessez d’agiter le tube et posez le à l’écart quelques minutes. La réaction sera finie quand vous verrez un précipité se former au fond du pot et un liquide incolore surnagé. Ce liquide, c’est de l’amyle nitrite.

Séparez le du reste du liquide en le versant avec précaution dans un pot en verre propre. Ne versez pas tout. Laissez un peu d’amyle dans le pot en verre avec le mélange original. Ainsi vous aurez de l’amyle nitrite pur et non contaminé. Il faut vraiment le séparer de l’acide sulfurique. Vous pouvez utiliser un entonnoir de séparation. C’est plus simple mais il faut investir ou en avoir déjà un sous la main.

Conserver le poppers à l’amyle nitrite fabriqué maison

Ensuite, placez le poppers dans une bouteille opaque (peignez la en noir) avec un bouchon sport. Puis disposez la dans la porte du frigo en attendant un prochain popperbate seul ou entre amis. Petit truc en plus si vous le pouvez : procédez à la mise en bouteille avec un gaz inerte comme de l’azote. Ainsi, vous remplacez l’air et conservez votre poppers frais plus longtemps. Ou videz l’air présent avec une pompe à vide.

Dites nous ce que vous en avez pensé : est-ce que cette recette marche ?

Les problèmes pour fabriquer son poppers maison

La qualité des réactifs

Le plus gros problème, c’est la qualité des réactifs. Ainsi, le sodium nitrite doit être de haute qualité et extra frais, d’un niveau pharmaceutique, ce qui n’est pas aisé à trouver. Sinon vous n’aurez pas un bon poppers. En outre vous devez le protéger de l’oxygène du mieux que vous pouvez. Car sinon il perdra toutes ses qualités en l’espace de quelques semaines. Autre solution, utilisez votre sodium nitrite rapidement.

Le contrôle de la température

En outre il faut contrôler la température de réaction en permanence, elle doit rester très basse, proche du 0°C. C’est un point de sécurité capital, sinon la réaction va mal se passer et peut devenir explosive.

Voici une autre bonne recette en anglais pour les chimistes pour faire votre poppers.

En synthèse, l’isobutyle, tout comme le nitrite d’amyle, l’isopentyle nitrite et l’isopropyle nitrite est un composé simple. Il consiste en un alcool saturé de sel (le nitrite de sodium) que l’on fait réagir avec de l’acide (l’acide sulfurique). On peut utiliser tous types d’alcool pour réaliser le poppers mais le meilleur reste le poppers à l’isoamyle nitrite. En effet, il fournit le meilleur équilibre entre force et douceur. Enfin, il s’évapore rapidement mais il garde sa fraîcheur et sa bonne odeur plus longtemps que les autres poppers.

1 commentaire sur “Comment fabriquer son poppers à la maison ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *